press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4

Cosmos mélange les genres, il y a la parure/clôture qui dessine et limite. Et il y a le coeur, un cercle de terre retournée, décompactée, comme la première étape d'une mise en culture.

Emanuele Coccia écrit cela : ‘’Pourtant  l'air que nous respirons n'est pas une réalité purement géologique ou minérale - elle n'est pas simplement là, elle n'est pas un effet de la terre en tant que tel - mais bien le souffle d'autres vivants, un sous-produit de ''la vie des autres''. » Emanuele Coccia, 2016

La pièce est restée installée trois mois dans les jardins du musée Ernest Cognac à St Martin de Ré. Cette sculpture constituée de figures végétales s’est insérée dans le fonctionnement quotidien du musée par son immobilité. Le jardinier qui entretenait l’espace est resté, les jours de tonte au bord de la sculpture. Et il aura suffit de trois mois pour dessiner un cercle d’herbes fraîches contrastant avec le reste du jardin, dont les herbes ont été fatiguées par les successives tontes.

Installation, dans les jardins du musée Ernest-Cognac de St-Martin de Ré. Eté 2018